Tag Archives: coût

Norsoleil mis à l’honneur.

Dans la « Voix du Nord » du 10/10/2011, un article sur les Energies renouvelables met à l’honneur l’entreprise Norsoleil qualifiée  par Y.B., le journaliste de la Voix,  de : <<L’un des tous meilleurs professionnels sur le marché régional des énergies renouvelables>>…

Quel beau compliment pour une entreprise qui fait simplement le boulot avec application et qualité. Comme il se doit.

L’équipe Norsoleil remercie Y.B.

 

 

 

Rentabilité du photovoltaïque

Les Conditions pour les particuliers*.

Après de nombreux changements dans les conditions d’aides destinées à supporter les énergies renouvelables, les choses semblent se stabiliser.

Le prix de revente du KWh est actuellement de 0,46 €,

Le crédit d’impôts est de 22%,

Le bénéfice n’est pas imposable,

La TVA est à 5.5%.

 

Le Bénéfice attendu.

Une installation PV de 3Kwc (environ 25 à 30m²) permettra dans le Nord de la France, de produire annuellement environ 2600 KWh d’énergie. (Exposition + – sud).

La plupart des installations étant conçues  pour revendre la totalité de la production, ces 2600 KWh génèreront un chiffre d’affaires de 1196€.

Il convient de déduire le coût d’abonnement au compteur de production, loué à ERDF, 60€.

Le revenu net non imposable sera donc de 1146€/an environ.

La Durée

Un contrat vous lie à EDF qui est obligé de vous acheter votre production pendant 20 ans au prix convenu initialement, indexé annuellement.

Le CA développé sur 20 ans sera de 21000€ (compte tenu d’une baisse de production de 1%/an)

Prévoir le changement de l’onduleur au bout de dix ans (1500€ en 2011)

Après les 20 ans, une intervention technique de dix minutes, vous permettra de consommer vous-même l’électricité produite.
(Les panneaux sont donnés pour durer 30 ans environ et les garanties de production vont souvent jusqu’à 25 ans)

 

Le Coût

Votre investissement de départ sera d’environ 12000€ (après récupération du crédit d’impôts).

Parfois, les municipalités participent à la dépense (comptez entre zéro et 500€ selon les villes).

Rentabilité

Votre capital investi vous rapporte environ du 8 à 9.5%

*Ces chiffres sont basés sur les conditions de mai 2011 pour une installation d’une puissance de 3Kwc intégrée en toiture d’un bâtiment d’habitation principale, ou mitoyen de l’habitation, clos et couvert.

Nouveau chamboulement dans le photovoltaïque.

La réunion interministérielle qui s’est tenue aujourd’hui 2 décembre 2010 aboutit sur une suspension de l’obligation d’achat par EDF de l’électricité photovoltaïque pour les installation supérieures à 3Kwc.

Les particuliers ne sont pas concernés et peuvent toujours déposer leurs demandes de contrat de revente au tarif de 58cts du Kwh.

La décision concerne seules les installations sur des surfaces de toiture professionnelles.

Un moratoire met en stand bye les conditions de rachat desdites installations. Tout professionnel ayant un dossier en cours se voit dans l’incertitude du tarif auquel il pourra vendre sa production.

Les dossiers professionnels ayant fait l’objet d’un acompte financier ne sont pas concernés non plus.

Mr François Fillon se donne trois mois pour préciser à nouveau les modalités de rachat. L’on parle de conditions d’émission de CO2 dans la fabrication et le transport des panneaux, health ainsi que de conditions de recyclage.

 

Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Très mauvaise pour tous ceux qui font du PV sur des seuls critères financiers avec des panneaux chinois.

Mauvaise nouvelle pour tous les professionnels qui ont des projets en cours et des bouches à nourrir.

Les conditions n’arrêtent pas de changer, ask déjà quatre fois en 2010 il a fallu modifier les calculs de rentabilité, cialis plus personne ne sait sur quel pied danser.

Peut-être un bon augure pour ceux qui apprécient le côté environnemental de l’électricité verte et qui favorisent les produits Européens.

Bonne nouvelle pour les particuliers qui ne se voient pas priver de la possibilité d’installer chez eux du photovoltaïque.

Bonne nouvelle pour les industriels Français qui peut-être vont enfin pouvoir produire des panneaux à des prix concurrentiels…

Mais quel « Souk » bon sang !!!

Le solaire photovoltaïque toujours rentable ?

En réponse à la question de « Manu » lecteur du Blog

Le 29 septembre le gouvernement à précipité le rabotage du crédit d’impôts sur le photovoltaïque, order et quel rabotage : divisé par deux…

Le coup est violent mais il reste néanmoins 25% ainsi que le tarif de revente de l’électricité produite qui reste le meilleur du monde.

Est-ce encore rentable ?                      <<à vous de juger>>

Rentabilité économique :

Coût d’une installation +- 18000 €.

Crédit d’impôts désormais 4200 € pour un couple avec un enfant.

Coût résiduel 15800€            —> sans tenir compte de l’aide des régions ou communes (exemple dans le Nord pas de Calais : 3000€ d’aide)

Chiffre d’affaires annuel généré : 1500 € (contrat de revente de la production à EDF 20 ans)

                                                                Soit un rendement de 9, sale 5% par an pendant 20 ans

L’investissement est auto remboursé en 10.5 années et le CA résiduel sur les 9.5 années de contrat restantes sera de 14250€ de revenu cumulé.

Un autre calcul plus prudent inclurait un remplacement de l’onduleur au bout de dix ans.

 Le remplacement de ce dernier coûte aujourd’hui, buy 1500€, cela ramène l’intérêt financier à 12750€ de revenu cumulé au bout des 20 ans.

Après 20 années, à l’issue du contrat avec EDF, vous consommerez votre propre production d’énergie verte. Quel sera alors, en 2030 le coût du kilowattheure chez EDF ? N’aura-t-il pas augmenté fortement ? Quelle économie d’électricité génèrera votre production ? Quid de votre consommation électrique en 2030 ? L’intérêt ne sera-t-il pas décuplé d’être son propre producteur d’énergie ?

Rentabilité écologique :

Par la production d’électricité verte pendant les 30 années que dureront probablement vos panneaux vous aurez permis une économie de CO2 de

– 50 tonnes (équivalent charbon),

– 25 tonnes (équivalent pétrole),

– ou encore l’équivalent du dégagement de CO2 d’une automobile roulant 120.000 km.

La fabrication des panneaux photovoltaïques a occasionné de la pollution, celle ci sera compensée en deux ans et demi de votre production.

Le recyclage des panneaux à l’issue de leur service est déjà organisé, si vous êtes équipé de panneaux dont les fournisseurs se sont engagés auprès de l’organisme PVCycle.

 

Les particuliers producteurs d’énergie photovoltaïque aux nouvelles conditions font donc un placement à 9.5% par an de rentabilité, tout en participant à la protection de notre environnement.

NORSOLEIL expose à la foire de Douai

stand Norsoleil Douai

La foire de Douai est une foire généraliste ouverte à tous où exposent des commerçants et artisans de la région. (jusqu’au lundi 13/09 Hall 7000)

Norsoleil à cette occasion propose une installation de 3Kwc.

Panneaux Solar Fabric SF 125Wc de fabrication Allemande.

Le panneau laminé est intégré en toiture sous forme de tuiles photovoltaïques et son système d’intégration est éligible aux meilleurs conditions de rachat de la production par EDF.

Revente des Kwh produits à 0.5775 €.

Onduleur Solarmax 3000S de fabrication Suisse.

Dans des conditions optimales (plein sud incliné à 45° sans ombres) installé dans le Nord de la France à Lille, la production attendue est de 2700KWh par an soit un chiffre d’affaires d’environ 1500 € annuels.

Par le jeu des déduction du chèque solaire de la région* de 1€ du Wc soit 3000€ et du crédit d’impôts** qui est toujours à 50% du matériel, le système est amortissable en 5 années.

Le système rapportera après amortissement environ 23500€ sur les 15 années de contrat avec l’ AOA (Agence Obligation d’Achat) d’EDF.

Les sommes encaissées sont non imposables.

Ces estimations sont faites sur une base de prix de départ de 17900€ pratiquée généralement en Septembre 2010, mais qui peut varier selon la configuration du site. Contactez NORSOLEIL pour obtenir une estimation personnalisée de rentabilité.

 

NORSOLEIL. 06.81.55.76.71

 

*Le « chèque solaire » est soumis à conditions de revenus.

**Le crédit d’impôt développement durable est basé sur une assiette de travaux de 16000€ par tranche de 5 ans.

Chantier solaire photovoltaïque à Loos en Gohelle, Issol Black.

Chantier réalisé par la Sté Soliena, en collaboration avec Norsoleil et H.Solar.

Sur cette maison récente, couverte de tuiles émaillées noires brillantes, le propriétaire nous a chargés de trouver l’intégration et la couleur de panneaux photovoltaïques les plus esthétiques.

1 découverture

Il fallait du noir brillant pour ne pas dénaturer sa  ouverture, il fallait aussi passer en un seul champ sans décrochement sous les fenêtres de toit pour l’harmonie visuelle.

Le tout dans un budget ne dépassant pas les prix de marché.

Notre client a pu comparer plusieurs devis d’intervenants du marché local, et plusieurs solutions tant d’intégration que de capteurs photovoltaïques.

3 raccordements

Notre solution : 12 panneaux Issol Black de 240 Wc intégrés avec le système Solrif, onduleur  Solarmax 3000S.

Le champ photovoltaïque produira 2000 KWh par an et génèrera un CA de 1150€ de revente à EDF par an.

L’installation sera remboursée en 7 ou 8 années et le contrat de revente permettra un bénéfice minimum de 12500€ avant son expiration.

(ce calcul est fait dans la version minimum et réaliste, et tient compte du coût de location du compteur de production et d’un remplacement d’onduleur à 10 ans, ce calcul n’intègre pas l’indexation du tarif de rachat).

4 fin 

Après les 20 années de contrat de revente notre client pourra consommer sa propre production d’énergie et ainsi s’autonomiser.

Le résultat satisfait notre client.

5 résultat

Contrôles de conformité sur les installations Photovoltaïques.

Récemment des bruits ont couru qu’une importante proportion des installations photovoltaïques chez les particuliers ne sont pas conformes en terme de sécurité.

On a même entendu le chiffre alarmiste de 37% de non-conformité, view ces chiffres sont anxiogènes et pourraient laisser croire que la profession fait n’importe quoi.

Il est possible qu’une part des installations soit en effet non conforme mais il est probable que les 37% annoncés soient faux ou que l’on fasse dire aux chiffres ce que l’on veut en entendre…

La réaction ne s’est pas faite attendre très longtemps. Et en effet… Oh surprise…

On annonce aux installateurs, advice ce 29 mars, qu’ils vont devoir financer un contrôle par le Consuel (Comité National de Sécurité des Usagers de l’Electricité) SYSTEMATIQUE désormais sur leurs installations chez les particuliers…

Jusque là très bien. Au vu des chiffres alarmistes qui courent depuis quelques jours, cela semblerait pouvoir rendre service à la profession et faire le ménage parmi les installateurs, tout en favorisant ceux qui font du bon boulot.

Mais non, figurez vous que les installateurs devront s’acquitter de la gabelle de 150 à 200 Euros ht par installation pour financer le déplacement et le contrôle par le Consuel mais que ce déplacement et ce contrôle seront ALEATOIRES

Et qu’en l’absence de réponse à la demande d’attestation de conformité celle ci sera considéré comme validée…

Vous remarquerez la subtilité entre « Contrôles Systématique » et « Contrôles Aléatoire ».

 

Autrement dit sous le prétexte de barrer la route aux installateurs incompétents, le consuel impose un surcoût de 200€ pour chaque installation (pour chaque client finalement) mais ne s’astreint à aucune obligation en échange.

On n’est pas loin de penser que l’on va payer injustement la dîme

 

Ou alors je n’ai rien compris…

Quelqu’un peut-il m’expliquer ?

Le photovoltaïque toujours rentable

En préambule il convient de rappeler l’évidence : la rentabilité écologique n’a pas changé avec les tarifs. Ceci étant dit l’intérêt économique quant à lui à changé mais pour les particuliers il s’agit toujours d’un placement très rentable.

Transformer la lumière du soleil en électricité, puis la revendre à EDF. Est-ce toujours un bon plan, depuis que le prix de rachat du courant a été revu à la baisse ? « Oui », répondent à l’unisson les exposants du Salon de l’habitat, à Mayenne, qui, hier soir, avait déjà accueilli 2 000 visiteurs.

 

La différence sera en moyenne de 90 € par an.

 

L’investissement varie en fonction de la surface des panneaux. Il faut compter entre sept et huit ans pour l’amortir.

Encore mieux, l’installation peut être autofinancée par un crédit. Comment ça marche ? Par le biais d’un prêt relais, qu’on rembourse au bout d’un an lors des règlements des factures de production par EDF.

On peut dire au client combien il va percevoir avec telle ou telle surface de panneaux.