Tag Archives: rendement

Installation d’un poêle à granulés à Bondues.

Installation ce jour par Norsoleil.

Poêle à granulés de bois,

Marque Palazzetti, Modèle INES,

Puissance 9KW, cela permet de chauffer environ 100m² (selon configuration de la pièce), diffusion de la chaleur par air, avec possibilité de couper la ventilation.

Rendement supérieur à 94%.

Poêle éligible au crédit d’impôt de 30% ainsi qu’à la TVA à 5.5% si installé par un artisan « RGE Qualibois-air« .

Ce poêle est réglable et commandable par application I-phone.

Poêle W

 

Bondues

Téléphone

  • 0320693076

Adresse e-mail:

Site Web

Description

Plombier chauffagiste. spécialiste du chauffage à granulés de bois. Certifié RGE

» Obtenez un itinéraire sur Google Maps

Chaudière à condensation installée à Lompret

Norsoleil a installé une chaudière à condensation à Lompret.

Chaudière Viessmann Vitodens 222 26KW avec un ballon d’eau chaude sanitaire (usage domestique).

La ‘condensation’ est un procédé qui récupère des calories lorsque l’eau de chauffage revient à faible température des radiateurs.

Ce phénomène de condensation permet une économie d’énergie par rapport aux autres systèmes variant entre 10 et 30%.

Cette économie varie selon la qualité d’isolation des bâtiments chauffés, et selon le dimensionnement des émetteurs (radiateurs ou planchers chauffants).

Une chaudière à condensation n’a pas d’intérêt sur un bâtiment très mal isolé.

Un désembouage des anciens réseaux de chauffage est vivement recommandé avant l’installation de la chaudière.

Les chaudières à condensation sont actuellement subventionnées par un crédit d’impôt de 30% (à confirmer par parution JO), ainsi que par des CEE (certificats d’économie d’énergie) avantageux.

Dès le début de 2015, seuls les installateurs qualifiés « RGE condensation » seront habilités à faire bénéficier à leurs clients de ces avantages fiscaux.

Chaudière V222(2) Chaudière V222

4 rue Lamartine
59126 Linselles

Téléphone

  • 0320693076

Adresse e-mail:

Site Web

» Obtenez un itinéraire sur Google Maps

poêle à granulés à Quesnoy sur Deule et Estaires 59

Un chantier Norsoleil.

Installation de poêles à granulés à Quesnoy sur Deule et à Estaires.

Pour chauffer votre maison, vous avez besoin d’une certaine énergie. Cette énergie se mesure en Kilowattheures. Le Kilowwattheures en granulés de bois coûte aujourd’hui deux fois et demi moins cher que le Kilowattheure électrique et moitié moins cher que le fioul.

Le granulé de bois est 100% naturel, aucun additif.

La combustion a un bilan carbone neutre (le CO² rejeté est l’équivalent du CO² accumulé par le bois lors de sa croissance).

Les poêles à granulés posés par Norsoleil ont un rendement supérieur à 90%.

Le rendement des granulés est très supérieur au rendement du bois bûches.

Les régulations modernes vous permettent de programmer des plages horaires et la température que vous voulez. Tout est automatique.

Nous conseillons d’utiliser exclusivement des granulés normés DIN+.

 

59890 Quesnoy-sur-Deûle

Téléphone

  • 0320693076
» Obtenez un itinéraire sur Google Maps

Installation solaire thermique à Lesquin.

Un chantier Norsoleil.

Pour chauffer l’eau d’une famille de trois personnes, installation d’un système solaire Saunier Duval

– Ballon solaire de 150 litres.

– Système auto-vidangeable évitant ainsi les risques de gel et de déterioration du liquide calo-porteur, ceci augmentant la durée de vie du système et diminuant l’entretien.

– Un seul panneau solaire de 2.5m².

– Dimensionné pour produire annuellement grâce au soleil 67% de l’eau chaude, soit 900Kwh par an.

Le chauffe-eau solaire a été mis en service ce Mercredi sous la pluie et par 18° de température extérieure,

Les 150 litres d’eau du ballon avaient déjà gagné 5°C sur les deux premières heures malgré le ciel couvert.

D’Avril à Octobre, notre ballon permettra l’autonomie totale en eau chaude.

A la saison froide, la chaudière gaz permettra de faire l’appoint automatiquement les jours où le ballon ne sera pas suffisamment chauffé par le soleil.

Actuellement le coût d’un chauffe-eau solaire est très sensiblement subventionné par un crédit d’impôts de 45% ainsi que par une prime de la région Nord Pas de Calais de 1200€

Installation d’une chaudière à granulés Froling

Un chantier Du Bois Eau Solaire en partenariat avec Norsoleil et BSA Energie.

Trois entreprises artisanales certifiées QUALIBOIS.

Notre client désirant faire des économies sur sa facture d’énergie de chauffage, il a opté pour un système aux granulés de bois.

Un apenti attenant à la maison est transformé et étanchéifié pour recevoir les granulés.

Des pans inclinés permettent une bonne fluidité de l’approvisionnement en granulés.

Au bas des pans inclinés, une vis sans fin, puis une soufflerie, approvisionnent la chaudière qui se  trouve à la câve.

L’aspiration se met en route une fois par jour à l’heure programmée, et envoie des granulés dans un stockage intermédiaire attenant à la chaudière.

La chaudière de 15Kw alimente les radiateurs de la maison ainsi que le ballon d’eau chaude, automatiquement selon les besoins programmés.

Le schéma hydraulique est remis à neuf.

Le choix pour l’eau chaude s’est porté sur un ballon spécifique qui pourra être raccordé ultérieurement sur des panneaux solaires.

Notre client divisera par deux sa facture énergétique annuelle, bénéficiera d’un crédit d’impôts de 22%, l’investissement sera amorti en six ans.

Point sur les différentes technologies solaires

Le solaire accélère.

Le succès croissant de l’énergie solaire auprès du public et des politiques, déclenche un foisonnement d’études, de projets divers et variés, et accèlere la R&D dans le domaine.

L’énergie solaire étant inépuisable et propre, son exploitation se développe à grande vitesse.

Aujourd’hui, il existe cinq façons d’utiliser l’énergie solaire, plus ou moins abouties, plus ou moins améliorables, plus ou moins imaginatives.

Aucune des technologies solaires existantes, ne peut encore concurrencer le nucléaire sur le plan énergétique, en revanche,  si l’on se place du côté environnemental et recyclage, le solaire devance de quelques années lumière les combustibles fossiles.

Ce post fait le point sur le solaire à l’heure actuelle.

– LE SOLAIRE THERMIQUE DOMESTIQUE :

Bien connue et bien maîtrisée, cette technique permet de concentrer la chaleur reçue du soleil, grâce à l’effet de serre à l’intérieur d’un panneau vitré.

La chaleur est transportée par un liquide calo-porteur jusque dans un ballon d’eau qui chauffe à son tour.

Cette technologie permet d’emmagasiner et de stocker de la chaleur, que l’on utilise aujourd’hui principalement pour le sanitaire ou pour le chauffage.

Les rendements sont appréciables et la pollution inexistante.

Le PHOTOVOLTAÏQUE :

Les panneaux que l’on voit fleurir sur nos toitures ces dernières années sont basés sur la particularité de ‘semi-conducteur’ du silicium qui les composent.

Rappelons que le silicium est un composant du sable siliceux, lui même un des principaux composants de la croute terrestre. A priori inépuisable.

Les panneaux photovoltaïques utilisent les photons (particules de lumière), lesquels excitent les électrons contenus dans le silicium pour créer un courant électrique. Il n’y a plus qu’à canaliser ce courant pour l’exploiter.

Pour l’instant le plus développé en puissance parmi les technologies solaires, le photovoltaïque doit encore son développement aux incitations fiscales ou gouvernementales, cependant les prix des équipements s’effondrent et les rendements explosent. On ne saurait tarder à atteindre la parité entre les coûts de l’électricité photovoltaïque et l’électricité nucléaire. Ne parlons même pas du recyclage car les panneaux ne posent aucun problème de recyclage et le seront pour un coût incontestablement abordable.

Le photovoltaïque sera très bientôt accessible et rentable pour tous et deviendra alors la source d’énergie prépondérante sur terre.

Les CENTRALES SOLAIRES ELECTRO-THERMIQUES :

Le solaire thermique n’utilise pas la lumière du soleil mais sa chaleur pour aboutir à de l’électricité.

Le principe consiste à concentrer la chaleur du soleil sur un même point par un jeu de miroirs.

Au point convergent des réflexions de tous les miroirs, la température est suffisante pour faire bouillir de l’eau contenue dans un circuit étanche.

Cette eau se vaporise, et on utilise la pression ainsi obtenue pour faire tourner des turbines.

C’est ainsi que l’on génère de l’électricité.

Les rendements des centrales Solaires Electro-thermiques est élevé, de l’ordre de 30%.

LES CHEMINEES ELECTRO-SOLAIRES :

Cette cheminée mesure 1000 mètres de hauteur, si si 1000m…

A la base de la cheminée une gigantesque surface de verre est fixée à quelques mètres du sol.

Sous cette immense surface de verre, l’atmosphère se surchauffe, exactement comme dans une serre ou une véranda. L’air atteint 70°.

La différence de température entre la cheminée (20°) et l’air de la base, provoque un courant d’air ascendant très puissant.

Ce vent est utilisé pour faire fonctionner des éoliennes à l’entrée du tube de la cheminée, ces éoliennes actionnent des turbines qui génèrent de l’électricité.

Concept très peu vu encore, les cheminées solaires sont pharaoniques par leur hauteur et la surface de leur base.

LE FILM SOLAIRE :

Le principe consite à coller sur toutes les surfaces des bâtiments exposées à la lumière, un film transparent photovoltaïque.

Tous les bâtiments deviendraient alors producteurs d’énergie.

Cette technologie, encore balbutiante, en est aux prémices de sa commercialisation grand public, les rendements sont encore faibles et les coûts élevés.

Mais ??? Peut-être bientôt la peinture PV pourquoi pas ? Les vêtements PV ? Les trottoirs ? Les routes ?

LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE SPATIAL :

Pour le coup on rêve encore un peu mais… Cependant quelques états financent des chercheurs sur le sujet, dont les Japonais et les Américains.

Le principe consiste à mettre en orbite des centrales photovoltaïques à haut rendement destinées à générer de l’électricité.

Les performances seraient d’autant meilleures que les panneaux seraient orientables, en permanence face à l’astre solaire, et qu’aucun nuage ni aucune pollution ne viendrait atténuer les rayonnements. De même, l’effet filtre de notre atmosphère serait supprimé.

La difficulté réside bien sûr dans l’acheminement sur terre de cette énergie.

Plusieurs solutions se proposent :

– les infrarouges: Envoyés sur terre et dirigés sur des récepteurs photovoltaïques au sol. inconvénient : on se confronte à nouveau à l’effet filtrant des nuages.

– Les micro-ondes: Mais il faudra des antennes réceptrices très complexes et onéreuses.

Les centrales solaires n’existent pas encore et coûteraient encore tellement cher qu’elles ne sont pas pour demain.

Rentabilité du photovoltaïque

Les Conditions pour les particuliers*.

Après de nombreux changements dans les conditions d’aides destinées à supporter les énergies renouvelables, les choses semblent se stabiliser.

Le prix de revente du KWh est actuellement de 0,46 €,

Le crédit d’impôts est de 22%,

Le bénéfice n’est pas imposable,

La TVA est à 5.5%.

 

Le Bénéfice attendu.

Une installation PV de 3Kwc (environ 25 à 30m²) permettra dans le Nord de la France, de produire annuellement environ 2600 KWh d’énergie. (Exposition + – sud).

La plupart des installations étant conçues  pour revendre la totalité de la production, ces 2600 KWh génèreront un chiffre d’affaires de 1196€.

Il convient de déduire le coût d’abonnement au compteur de production, loué à ERDF, 60€.

Le revenu net non imposable sera donc de 1146€/an environ.

La Durée

Un contrat vous lie à EDF qui est obligé de vous acheter votre production pendant 20 ans au prix convenu initialement, indexé annuellement.

Le CA développé sur 20 ans sera de 21000€ (compte tenu d’une baisse de production de 1%/an)

Prévoir le changement de l’onduleur au bout de dix ans (1500€ en 2011)

Après les 20 ans, une intervention technique de dix minutes, vous permettra de consommer vous-même l’électricité produite.
(Les panneaux sont donnés pour durer 30 ans environ et les garanties de production vont souvent jusqu’à 25 ans)

 

Le Coût

Votre investissement de départ sera d’environ 12000€ (après récupération du crédit d’impôts).

Parfois, les municipalités participent à la dépense (comptez entre zéro et 500€ selon les villes).

Rentabilité

Votre capital investi vous rapporte environ du 8 à 9.5%

*Ces chiffres sont basés sur les conditions de mai 2011 pour une installation d’une puissance de 3Kwc intégrée en toiture d’un bâtiment d’habitation principale, ou mitoyen de l’habitation, clos et couvert.

Chantier solaire photovoltaïque à Fondettes (37)

Un chantier en co-traitance entre les SARL ‘Norsoleil’, salesBSA Energie’ et ‘Du Bois Eau Solaire’.

Installation d’un système ‘Clipsol’ intégré.

Système éligible au meilleur tarif de revente de l’électricité photovoltaïque 58cts du Kwh.

Difficulté du chantier : couverture en ardoises naturelles, check absence d’écran de sous-toiture. Et pour mettre du piquant, météo désastreuse avec averses fréquentes…

La dépose des ardoises permet de libérer la surface nécessaire pour l’installation du système, la maison est à nu et l’usage d’une bâche pour protéger des averses nous retarde dans l’avancement de l’installation.

L’installation des voliges ainsi que de l’écran de sous-toiture sur la surface découverte, avec larges dépassements d’étanchéité, nous permettra de supporter la pluie sans risques d’inondation et sans devoir stopper les travaux à nouveau.

Pose des profilés aluminium permettant le maintien des panneaux ainsi que leur ventilation en sous-face. En effet, plus les panneaux seront ventilés en été, meilleure sera la production de Kwh, (le silicium étant sensible à l’élévation de la température).

Pose des premiers panneaux.

Le dernier panneau trouvera sa place sous la lumière de la lune.

Les finitions d’étanchéité avec découpe des ardoises et puzzle à reconstituer, nous ont demandé une attention particulière.

Cette installation de 3000 Watts crête orientée plein sud, inclinée à 45° sans ombres permettra de dégager un chiffre d’affaires annuel de revente des Kilowattheures produits de l’ordre de 1800€.

Ce chiffre d’affaires permettra d’amortir le coût en quelques années et durera 20 ans (durée du contrat d’obligation d’achat d’EDF)