Tag Archives: subventions

Norsoleil mis à l’honneur.

Dans la « Voix du Nord » du 10/10/2011, un article sur les Energies renouvelables met à l’honneur l’entreprise Norsoleil qualifiée  par Y.B., le journaliste de la Voix,  de : <<L’un des tous meilleurs professionnels sur le marché régional des énergies renouvelables>>…

Quel beau compliment pour une entreprise qui fait simplement le boulot avec application et qualité. Comme il se doit.

L’équipe Norsoleil remercie Y.B.

 

 

 

Norsoleil dispose des apellations QualiSol, QualiBois, QualiPV.

Les labels QualiSol, QualiBois et QualiPV, gérés par l’association Qualit-ENR, sont accordés aux entreprises disposant en leur sein des compétences nécessaires au bon conseil, dimensionnement, installation dans les règles de l’art.

Les entreprises signent une charte de qualité, déclarent leurs installations et se soumettent à des contrôles par des mandataires de Qualit-ENR.

Les labels sont souvent nécessaires pour l’obtention de certaines aides financières non négligeables (en chauffe-eau solaire, la région Nord Pas de Calais octroie 1200€ d’aide).

 

 

Rentabilité du photovoltaïque

Les Conditions pour les particuliers*.

Après de nombreux changements dans les conditions d’aides destinées à supporter les énergies renouvelables, les choses semblent se stabiliser.

Le prix de revente du KWh est actuellement de 0,46 €,

Le crédit d’impôts est de 22%,

Le bénéfice n’est pas imposable,

La TVA est à 5.5%.

 

Le Bénéfice attendu.

Une installation PV de 3Kwc (environ 25 à 30m²) permettra dans le Nord de la France, de produire annuellement environ 2600 KWh d’énergie. (Exposition + – sud).

La plupart des installations étant conçues  pour revendre la totalité de la production, ces 2600 KWh génèreront un chiffre d’affaires de 1196€.

Il convient de déduire le coût d’abonnement au compteur de production, loué à ERDF, 60€.

Le revenu net non imposable sera donc de 1146€/an environ.

La Durée

Un contrat vous lie à EDF qui est obligé de vous acheter votre production pendant 20 ans au prix convenu initialement, indexé annuellement.

Le CA développé sur 20 ans sera de 21000€ (compte tenu d’une baisse de production de 1%/an)

Prévoir le changement de l’onduleur au bout de dix ans (1500€ en 2011)

Après les 20 ans, une intervention technique de dix minutes, vous permettra de consommer vous-même l’électricité produite.
(Les panneaux sont donnés pour durer 30 ans environ et les garanties de production vont souvent jusqu’à 25 ans)

 

Le Coût

Votre investissement de départ sera d’environ 12000€ (après récupération du crédit d’impôts).

Parfois, les municipalités participent à la dépense (comptez entre zéro et 500€ selon les villes).

Rentabilité

Votre capital investi vous rapporte environ du 8 à 9.5%

*Ces chiffres sont basés sur les conditions de mai 2011 pour une installation d’une puissance de 3Kwc intégrée en toiture d’un bâtiment d’habitation principale, ou mitoyen de l’habitation, clos et couvert.

Chantier solaire Thermique à Mouvaux.

Un chantier Norsoleil réalisé avec en collaboration avec « Denis Lepoutre SARL »

Le maître d’ouvrage est déjà équipé de panneaux solaires photovoltaïques destinés à revendre la production de Kilowattheures,

Un récupérateur d’eau de pluie est prévu pour alimenter les toilettes et machines à laver,

Un panneau photovoltaïque autonome accumule dans une batterie et un bypass au tableau électrique permet d’alimenter les lampes Led aux points stratégiques de la maison, ce qui donne une autonomie totale en ce qui concerne l’éclairage si coupure sur le réseau,

La VMC double flux permet de récupérer des calories sur l’air extrait des pièces humides et d’insuffler de l’air moins froid dans les pièces de vie,

La nouvelle chaudière basse température à condensation atteint des rendements supérieurs à 100%,

La rénovation de la maison a été faite avec des exigences draconiennes en termes d’isolation.

Il ne manquait que le CESI (chauffe-eau solaire individuel).

C’est maintenant chose faite avec l’installation d’un système « Drainback » (auto-vidangeable) de la marque Française Giordano.

Le « Drainback » a la particularité de permettre la vidange totale des panneaux lorsque c’est nécessaire, ce qui évite les problèmes de surchauffe, de gel, et de pression qui sont les points sensibles des chauffe-eau solaires. L’entretien en est d’autant diminué.

Le système composé d’un ballon de 300L, couplé à 4 m² de panneaux solaires implantés sur toiture terrasse, permettra à la famille de quatre personnes, d’économiser jusqu’à 60% de l’énergie nécessaire à chauffer leur eau sanitaire.

L’intérêt écologique n’est pas à démontrer, quand à l’intérêt économique :

La région Nord Pas de Calais participe à hauteur de 1200€ à l’investissement, la commune de Mouvaux abonde avec un chèque de 500€, et un crédit d’impôts de 45% du restant, permettent un retour sur investissement assez rapide.

Nouveaux tarifs d’achat des Kilowatheures photovoltaïques.

Le nouveau décrêt devant paraître d’ici quelques jours a tout de même été dévoilé.

Il indique de nouveaux tarifs de revente des kilowatheures d’électricité photovoltaïque.

De toute évidence il faudra continuer à intégrer les panneaux dans la couverture, ce qui restera une spécificité Française esthétique et protectionniste, mais onéreuse.

Les particuliers pourront développer des puissances allant jusqu’à 9Kwc ce qui permettra dans certains cas de couvrir des pans de toiture complets.

Ces tarifs sont dits « initiaux » car ils sont conditionnés à des quotas de puissance installée et pourront baisser régulièrement en cas de dépassement de ces derniers.

Nous vous donnerons plus de détail sur les nouvelles conditions dès leur parution.

Le Solaire Thermique récompensé !

Le Conseil régional Nord Pas De Calais affiche sur son site Internet sans plus de détails une « prolongation de l’aide solaire thermique » pour 2011.

Norsoleil se renseignera précisément et vous informera.

Il semble que le niveau d’aides pour promouvoir le solaire thermique soit maintenu tel qu’il était jusqu’à maintenant.

Les modalités de versement changent : il ne s’agira plus d’un chèque donné à l’installateur en déduction de sa facture, mais d’un versement directement au client final.

Pour mémoire :

Pour un CESI, (Chauffe-Eau Solaire Individuel) l’aide est de : 1200€.

Pour un SSC, (Système Solaire Combiné) combinant l’eau chaude sanitaire et l’assistance au chauffage de l’habitation, l’aide restera à 3600€.

C’est une excellente nouvelle pour tous les promoteurs de cette énergie propre et inépuisable qu’est le Soleil ‘’surtout dans le Nord’’

Le solaire photovoltaïque toujours rentable ?

En réponse à la question de « Manu » lecteur du Blog

Le 29 septembre le gouvernement à précipité le rabotage du crédit d’impôts sur le photovoltaïque, order et quel rabotage : divisé par deux…

Le coup est violent mais il reste néanmoins 25% ainsi que le tarif de revente de l’électricité produite qui reste le meilleur du monde.

Est-ce encore rentable ?                      <<à vous de juger>>

Rentabilité économique :

Coût d’une installation +- 18000 €.

Crédit d’impôts désormais 4200 € pour un couple avec un enfant.

Coût résiduel 15800€            —> sans tenir compte de l’aide des régions ou communes (exemple dans le Nord pas de Calais : 3000€ d’aide)

Chiffre d’affaires annuel généré : 1500 € (contrat de revente de la production à EDF 20 ans)

                                                                Soit un rendement de 9, sale 5% par an pendant 20 ans

L’investissement est auto remboursé en 10.5 années et le CA résiduel sur les 9.5 années de contrat restantes sera de 14250€ de revenu cumulé.

Un autre calcul plus prudent inclurait un remplacement de l’onduleur au bout de dix ans.

 Le remplacement de ce dernier coûte aujourd’hui, buy 1500€, cela ramène l’intérêt financier à 12750€ de revenu cumulé au bout des 20 ans.

Après 20 années, à l’issue du contrat avec EDF, vous consommerez votre propre production d’énergie verte. Quel sera alors, en 2030 le coût du kilowattheure chez EDF ? N’aura-t-il pas augmenté fortement ? Quelle économie d’électricité génèrera votre production ? Quid de votre consommation électrique en 2030 ? L’intérêt ne sera-t-il pas décuplé d’être son propre producteur d’énergie ?

Rentabilité écologique :

Par la production d’électricité verte pendant les 30 années que dureront probablement vos panneaux vous aurez permis une économie de CO2 de

– 50 tonnes (équivalent charbon),

– 25 tonnes (équivalent pétrole),

– ou encore l’équivalent du dégagement de CO2 d’une automobile roulant 120.000 km.

La fabrication des panneaux photovoltaïques a occasionné de la pollution, celle ci sera compensée en deux ans et demi de votre production.

Le recyclage des panneaux à l’issue de leur service est déjà organisé, si vous êtes équipé de panneaux dont les fournisseurs se sont engagés auprès de l’organisme PVCycle.

 

Les particuliers producteurs d’énergie photovoltaïque aux nouvelles conditions font donc un placement à 9.5% par an de rentabilité, tout en participant à la protection de notre environnement.

Confirmation de la réduction du crédit d’impôt de 50 à 25% pour les particuliers

(Article capté sur)

Dans cette présentation de la loi de finance énoncée par Jean-Louis Borloo, tout commence par une bonne nouvelle pour le photovoltaïque. Les résultats au rendez-vous. Il y a rupture dans les énergies renouvelables. Preuve en est, la multiplication par 10 de la production d’électricité photovoltaïque en moins de deux ans (850 MW en 2010) soit avec deux ans d’avance sur l’objectif. En matière budgétaire, un bon augure ne va jamais sans un mouvement de balancier. Comme la loi de finances le note l’explosion du développement du photovoltaïque nécessite des ajustements rapides du dispositif de soutien.

Comme prévu, le crédit d’impôt pour les particuliers sera réduit de 50 à 25% (hors rabot) et ce, dès le 29 septembre pour éviter un afflux de demandes et une nouvelle bulle d’ici la fin de l’année. Pour un couple, les 8000 euros tombent donc à 4000 euros. Petite concession du gouvernement tout de même, histoire d’éviter une hémorragie des commandes préjudiciables à la profession. Les contribuables qui peuvent justifier de l’acceptation d’un devis et du versement d’un accompte à l’entreprise avant cette date continueront à bénéficier du taux de 50%. Un moindre mal ! Economie générée : 150 millions d’euros dès 2011. Autre dispositif en péril, les particuliers investissant au capital d’une PME qui produit de l’électricité photovoltaïque. Ils ne pourront plus bénéficier de réduction d’impôt sur le revenu ou sur la fortune. La suppression de cet allègement fiscal, qualifié d’effet d’aubaine par le gouvernement, permettra d’économiser 20 millions d’euros à compter de 2012.

Selon le ministère, ces mesures s’inscrivent dans une démarche globale pour maîtriser le développement du secteur et permet de tirer les conséquences de la structuration de la filière et de la baisse des coûts. Elle s’ajoute à la baisse de 12% des tarifs d’achat au 1er septembre 2010 (hors installations domestiques de petite puissance) avec à la clé une réforme structurelle en préparation. Le ministère persiste à dire que le photovoltaïque dispose d’une avance importante sur les objectifs du Grenelle : 850 MW installés en 2010 et 3.000 MW de projets en attente pour un objectif de 5.400 MW en 2020 tout en ayant le désir de garantir un rythme soutenable de 500 MW par an. Et si l’on finissait comme l’on a commencé par une bonne nouvelle pour le solaire. Thermique cette fois. « Le fonds « chaleur » sera doté au total de plus de 1,2 Md€ d’ici 2013 : nous ne visions qu’un montant de 1 Md€ initialement » a annocé Jean-Louis Borloo