Tag Archives: tarif

Nouveau tarif d’achat des KWh produits en photovoltaïque

Les deux arrêtés publiés le 31 janvier au Journal Officiel reprennent les mesures d’urgence annoncées par Delphine Batho le 7 janvier dernier. Détails…
S’applique aujourd’hui parmi les mesures retenues pour les petites installations (< 100kWc) :

  • Doublement des volumes-cible (de 200 à 400 MW par an), qui déclenchent une baisse automatique des tarifs une fois atteints,
  • Fusion des tarifs d’achat T1, T2 et T3 pour les installations en intégré au bâti (IAB), avec une harmonisation par le haut (usage résidentiel),
  • Bonification de 5% à 10% pour les installations utilisant des modules photovoltaïques « made in Europe », afin de compenser les écarts de prix du marché,
  • Revalorisation de 5% des tarifs d’achat T4 pour les installations en intégré simplifié au bâti (ISB).

À savoir : Ces changements prennent effet pour une demande complète de raccordement déposée après la publication de ces textes (01/02/2013), sauf pour la revalorisation du tarif T4 (appliquée au dernier trimestre 2012).

Extrait des montants pour le résidentiel applicables du 1er février au 31 mars 2013* :

31,59 c€/kWh pour les installations avec intégration au bâti (jusqu’à 36 kWc)

18,17 c€/kWh pour les installations avec intégration simplifiée au bâti (jusqu’à 36 kWc)

8,18 c€/kWh pour les installations non intégrées

* Hors bonification selon l’origine des panneaux

 

Tarif de revente des Kilowattheures Photovoltaïques

Comme prévu le bilan a été fait à fin Juin par le ministère de l’écologie.

Désormais les particuliers qui installeront du photovoltaïque sur leur toiture revendront les Kilowattheures produits, à EDF, au tarif de 0.4255€.

(Pour mémoire EDF nous vend le Kilowattheure à 0.12€. Le tarif favorisant le photovoltaïque est donc 3.5 fois supérieur au prix d’achat)

Suite au moratoire de fin 2010, il avait été conclu que tous les trois mois serait fait un point sur les puissances installées en France et des paliers tarifs avaient été prévus selon les puissances installées en France.

Le premier palier a été atteint en Juin, en effet, le marché à continué sur sa lancée, et les centrales vendues en 2010 ont été installées et raccordées.

Prochain point fin Septembre, ne traînons pas.

Rentabilité du photovoltaïque

Les Conditions pour les particuliers*.

Après de nombreux changements dans les conditions d’aides destinées à supporter les énergies renouvelables, les choses semblent se stabiliser.

Le prix de revente du KWh est actuellement de 0,46 €,

Le crédit d’impôts est de 22%,

Le bénéfice n’est pas imposable,

La TVA est à 5.5%.

 

Le Bénéfice attendu.

Une installation PV de 3Kwc (environ 25 à 30m²) permettra dans le Nord de la France, de produire annuellement environ 2600 KWh d’énergie. (Exposition + – sud).

La plupart des installations étant conçues  pour revendre la totalité de la production, ces 2600 KWh génèreront un chiffre d’affaires de 1196€.

Il convient de déduire le coût d’abonnement au compteur de production, loué à ERDF, 60€.

Le revenu net non imposable sera donc de 1146€/an environ.

La Durée

Un contrat vous lie à EDF qui est obligé de vous acheter votre production pendant 20 ans au prix convenu initialement, indexé annuellement.

Le CA développé sur 20 ans sera de 21000€ (compte tenu d’une baisse de production de 1%/an)

Prévoir le changement de l’onduleur au bout de dix ans (1500€ en 2011)

Après les 20 ans, une intervention technique de dix minutes, vous permettra de consommer vous-même l’électricité produite.
(Les panneaux sont donnés pour durer 30 ans environ et les garanties de production vont souvent jusqu’à 25 ans)

 

Le Coût

Votre investissement de départ sera d’environ 12000€ (après récupération du crédit d’impôts).

Parfois, les municipalités participent à la dépense (comptez entre zéro et 500€ selon les villes).

Rentabilité

Votre capital investi vous rapporte environ du 8 à 9.5%

*Ces chiffres sont basés sur les conditions de mai 2011 pour une installation d’une puissance de 3Kwc intégrée en toiture d’un bâtiment d’habitation principale, ou mitoyen de l’habitation, clos et couvert.

Nouveaux tarifs d’achat des Kilowatheures photovoltaïques.

Le nouveau décrêt devant paraître d’ici quelques jours a tout de même été dévoilé.

Il indique de nouveaux tarifs de revente des kilowatheures d’électricité photovoltaïque.

De toute évidence il faudra continuer à intégrer les panneaux dans la couverture, ce qui restera une spécificité Française esthétique et protectionniste, mais onéreuse.

Les particuliers pourront développer des puissances allant jusqu’à 9Kwc ce qui permettra dans certains cas de couvrir des pans de toiture complets.

Ces tarifs sont dits « initiaux » car ils sont conditionnés à des quotas de puissance installée et pourront baisser régulièrement en cas de dépassement de ces derniers.

Nous vous donnerons plus de détail sur les nouvelles conditions dès leur parution.

Les tarifs de revente de la production photovoltaïque

A ce jour (Décembre 2010) tout producteur d’électricité photovoltaïque peur revendre ses Kilowattheures à EDF à un tarif bonifié :

Les tarifs sont variables et favorisent les installations chez les particuliers.

Outre le tarif avantageux, capsule les particuliers bénéficient de la TVA à 5.5%, d’un crédit d’impôts de 25% sur le matériel, ainsi que d’une exonération d’impôts sur le revenu généré par la revente.

Une installation de 3Kwc chez les particuliers couvre environ 25m² d’une pente de toit exposée au sud et non ombragée.

INTEGRE AU BÂTI*Résidentiel<3Kwc58cts du Kwh
>= 3Kwc51cts
Enseignement ou santé51cts
Autre44cts
INTEGRATION SIMPLIFIEE**37cts
CENTRALES AU SOL27.6cts

dire qu’il faudra retirer les tuiles et que ce sont les panneaux eux-mêmes qui assureront l’étanchéité.

** La notion d’  « intégration simplifiée » concerne les installations sur lesquelles on retire les tuiles pour poser un bac étanche avant de fixer les panneaux dessus (les panneaux sont bien intégrés mais ne font pas l’étanchéité)

Nouveau chamboulement dans le photovoltaïque.

La réunion interministérielle qui s’est tenue aujourd’hui 2 décembre 2010 aboutit sur une suspension de l’obligation d’achat par EDF de l’électricité photovoltaïque pour les installation supérieures à 3Kwc.

Les particuliers ne sont pas concernés et peuvent toujours déposer leurs demandes de contrat de revente au tarif de 58cts du Kwh.

La décision concerne seules les installations sur des surfaces de toiture professionnelles.

Un moratoire met en stand bye les conditions de rachat desdites installations. Tout professionnel ayant un dossier en cours se voit dans l’incertitude du tarif auquel il pourra vendre sa production.

Les dossiers professionnels ayant fait l’objet d’un acompte financier ne sont pas concernés non plus.

Mr François Fillon se donne trois mois pour préciser à nouveau les modalités de rachat. L’on parle de conditions d’émission de CO2 dans la fabrication et le transport des panneaux, health ainsi que de conditions de recyclage.

Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Très mauvaise pour tous ceux qui font du PV sur des seuls critères financiers avec des panneaux chinois.

Mauvaise nouvelle pour tous les professionnels qui ont des projets en cours et des bouches à nourrir.

Les conditions n’arrêtent pas de changer, ask déjà quatre fois en 2010 il a fallu modifier les calculs de rentabilité, cialis plus personne ne sait sur quel pied danser.

Peut-être un bon augure pour ceux qui apprécient le côté environnemental de l’électricité verte et qui favorisent les produits Européens.

Bonne nouvelle pour les particuliers qui ne se voient pas priver de la possibilité d’installer chez eux du photovoltaïque.

Bonne nouvelle pour les industriels Français qui peut-être vont enfin pouvoir produire des panneaux à des prix concurrentiels…

Mais quel « Souk » bon sang !!!

Le solaire photovoltaïque toujours rentable ?

En réponse à la question de « Manu » lecteur du Blog

Le 29 septembre le gouvernement à précipité le rabotage du crédit d’impôts sur le photovoltaïque, order et quel rabotage : divisé par deux…

Le coup est violent mais il reste néanmoins 25% ainsi que le tarif de revente de l’électricité produite qui reste le meilleur du monde.

Est-ce encore rentable ?                      <<à vous de juger>>

Rentabilité économique :

Coût d’une installation +- 18000 €.

Crédit d’impôts désormais 4200 € pour un couple avec un enfant.

Coût résiduel 15800€            —> sans tenir compte de l’aide des régions ou communes (exemple dans le Nord pas de Calais : 3000€ d’aide)

Chiffre d’affaires annuel généré : 1500 € (contrat de revente de la production à EDF 20 ans)

 Soit un rendement de 9, sale 5% par an pendant 20 ans

L’investissement est auto remboursé en 10.5 années et le CA résiduel sur les 9.5 années de contrat restantes sera de 14250€ de revenu cumulé.

Un autre calcul plus prudent inclurait un remplacement de l’onduleur au bout de dix ans.

 Le remplacement de ce dernier coûte aujourd’hui, buy 1500€, cela ramène l’intérêt financier à 12750€ de revenu cumulé au bout des 20 ans.

Après 20 années, à l’issue du contrat avec EDF, vous consommerez votre propre production d’énergie verte. Quel sera alors, en 2030 le coût du kilowattheure chez EDF ? N’aura-t-il pas augmenté fortement ? Quelle économie d’électricité génèrera votre production ? Quid de votre consommation électrique en 2030 ? L’intérêt ne sera-t-il pas décuplé d’être son propre producteur d’énergie ?

Rentabilité écologique :

Par la production d’électricité verte pendant les 30 années que dureront probablement vos panneaux vous aurez permis une économie de CO2 de

– 50 tonnes (équivalent charbon),

– 25 tonnes (équivalent pétrole),

– ou encore l’équivalent du dégagement de CO2 d’une automobile roulant 120.000 km.

La fabrication des panneaux photovoltaïques a occasionné de la pollution, celle ci sera compensée en deux ans et demi de votre production.

Le recyclage des panneaux à l’issue de leur service est déjà organisé, si vous êtes équipé de panneaux dont les fournisseurs se sont engagés auprès de l’organisme PVCycle.

Les particuliers producteurs d’énergie photovoltaïque aux nouvelles conditions font donc un placement à 9.5% par an de rentabilité, tout en participant à la protection de notre environnement.